Créer un site internet

Godfrey Reggio et Ron Fricke, du cinéma "parlant" sans parole

 

Un jour une amie m'offre ce drôle de coffret

61pv4bqx0ml

Les titres sont étranges

Du cinéma "parlant" sans parole

Ces deux films m'ont laissé sans voix, comme eux, images et musique de Phillip Glass, sans parole qui puisse influencer notre interprétation, perception, et sensation individuelles, atteinte jusqu'au bouleversement dans ma propre compréhension,  je n'ai jamais rien vu de semblable.

Réalisateur : Godfrey Reggio

Godfrey Reggio est né à La Nouvelle Orléans en 1940. Séminariste pendant 14 ans, Enseignant en Primaire, au collège et à l'université au Nouveau Mexique. 

Entre 1975 et 1982, il tourne Koyaanisqatsi, premier volet de la La Trilogie des Qatsi,

La Trilogie des Qatsi réuniees les talents de Godfrey Reggio (réalisation), Philip Glass (musique) et Ron Fricke (direction de la photographie)

  • Koyaanisqatsi 1982 (Ko.yaa.nis.qatsi (tiré de la langue Hopi), nom. l. vie folle. 2. vie tumultueuse. 3. vie se désagrégeant. 4. vie déséquilibrée. 5. un état d’existence qui exige un autre mode de vie.): l’avancée de la technologie sur la nature

  • Powaqqatsi 1988 (powaqqatsi [powakkatsi] n. (de powaq, sorcier, et qatsi, vie). Nom donné par les Indiens Hopi d’Amérique du Nord à une manière d’être, une entité, qui se nourrit des forces vitales des autres êtres dans le but de favoriser sa propre existence.) : Les différentes cultures, le contraste Nord/Sud, Nature/Technologie.

  • Naqoyqatsi 2002 (Na-qoy-qatsi (tiré de la langue Hopi), nom. 1. Une vie basée sur le meurtre du prochain 2. La guerre comme manière de vivre. 3. (Interpretation) La violence civilisée.)

  • Ces films sont une observation de la vie sur terre, de la nature aux cultures anciennes et modernes, l'arrivée de la technologie, de la la science, de la guerre à la destruction…

  • Esthétique et artistique, les différentes séquences de ces poèmes visuels se succédent dans l'harmonie musicale de la bande originale de Philipe Glass qui remplace toute forme narative, commentaires, témoignages, ou interview. L'absence de parole en fait toute sa force et sa beauté ; un Recueil en 3 parties :

  • Powaqqatsi - La vie en transformation

  • 817zkvqxtyl ss500

  •  Second volet de la trilogie des Qatsi.

    Le film commence par des images très dures d'une centaine de travailleurs du Brésil, dans la mine d'or à ciel ouvert de la Serra Pelada, portant sur leur dos en terrain escarpé de lourds sacs, sur une musique rythmée et aride. Le titre du générique défile alors.

    Le reste du film va osciller autour de trois pôles récurrents :

    Conformément aux principes de la trilogie, le film ne se veut ni directement politique au sens traditionnel du terme, ni moralisateur. Il se contente de présenter, en évitant la caricature (des aspects positifs du changement sont également montrés), le monde vu par les yeux des réalisateurs, et laissent le spectateur libre de mener sa propre réflexion.

    Philip Glass s'est beaucoup plus impliqué dans Powaqqatsi que lors du premier film. Il en a été de même pour Godfrey Reggio, qui s'est davantage impliqué dans ce second opus en raison de la grande variété de cultures à représenter : asiatique, arabo-musulmane, africaine, sud-américaine... L'inspiration des thèmes traditionnels est évidente, la touche finale de Philip Glass leur conférant une unité le temps du film.

  • Naqoyqatsi 2002

  • - La violence civilisée

  • pour le dernier volet de sa trilogie, Naqoyqatsi: Life as War (« la vie comme guerre », en hopi), Godfrey Reggio fait un usage intensif des techniques numériques de traitement des images, qu’il puise dans des archives scientifiques ou militaires, mais aussi dans des dessins animés ou des publicités. Par contraste, Philip Glass a décidé de ne recourir qu’à des timbres « naturels », notamment celui du violoncelle..

 Directeur de la photographie sur Koyaniqatsi et réalisateur :

Ron Fricke

Baraka

Sans dialogue, "Baraka" est une réflexion sur l'histoire du monde à partir du seul langage universel existant : image, son et musique. Utilisant le format 70 mm, le réalisateur et son équipe ont parcouru le monde pendant quatorze mois, n'hésitant pas à aller dans les sites les plus reculés et les plus rares de la Terre.

J’utilise le méta langage de l’art pour la narration” – entretien avec Godfrey Reggio

Koyaanisqatsi

 

  • 2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.